God Save The Serie

Le bonheur ne tient qu'à un bon épisode.

GSTS : l’équipe

Avez-vous déjà remarqué comme beaucoup de séries reposent sur des trios ? Buffy, Alex et Willow. Sheldon, Leonard et Penny. Oliver, Diggle et Felicity. Barry, Caitlin et Cisco. Harvey, Mike et Donna. John, Sherlock et l’égo de Sherlock. Ellie, Alec et son accent. Cora, Robert et Isis. Victor, Jack et Nikki. Riri, Fifi et Loulou…

L’équipe GSTS ne fait pas exception à la règle : nous sommes trois. Trois mordues de séries, trois fadas de l’épisode, trois cinglées du binge. Avec un sérieux penchant pour les histoires bien tordues, bien complexes, celles qui nous font dire que la vie de héros de série, c’est pas tous les jours de la tarte. Mais, un poil vicieuses que nous sommes, on y revient tout le temps, et on en redemande, on se ronge les ongles jusqu’à l’os quand arrive le moment de savoir si nos titres fétiches seront renouvelés, et si le couperet tombe, observons une période de deuil de quinze jours minimum, avec port du voile et sépulture faite en vieux numéros de série mag.

 

En clair : on mange de la série, on boit de la série, on respire de la série, et comme tout ceci n’est pas sans laisser de dégâts psychologiques, on rêve de la série. Ou on cauchemarde. Au choix. Le tout dépend des dernières victimes de la grande faucheuse (aka les scénaristes) et surtout, la façon dont cette bande d’assassins s’est débarrassé de nos héros (au choix : décapitation, éventration, noyade, brûlure, démembrements, overdose de dentifrice, chute de grille pain dans baignoire pleine, crise de nerfs de Shonda Rhimes…)…Que ceux qui ne se sont pas encore remis de la mort de (spoiler alert) Graham lèvent la main. MAIS POURQUOI REGINA, POURQUOI ?? IL ETAIT GENTIL GRAHAM. IL AVAIT RIEN FAIT GRAHAM. IL VOULAIT JUSTE TROUVER SON HAPPY ENDING, GRAHAM.

Commençons par notre CM. Vous noterez que les expertes en informatique des séries, dernièrement, elles sont toutes blondes. Eh ben pas chez nous ! Cependant, elle n’a rien à envier à Penelope ou à Felicity, et si vous êtes méchants avec elle, elle n’hésitera pas à se transformer en Dark Swan et à vous arracher le coeur pour en faire de la poussière. Mais il faut vraiment la foutre en rogne. Sinon, le reste du temps, sa spécialité, ce serait plutôt les séries américaines, tordues, noires, et profondément déprimantes, du genre de The Big Bang Theory ou de How I Met Your Mother. Dans un genre plus comique, elle aime aussi Esprits Criminels et American Horror Story. Au pire, elle aime le genre hyper terre-à-terre avec des situations qu’on rencontre tous dans nos vies quotidiennes, du genre Once Upon A Time et Doctor Who. Si vous la cherchez, vous la trouverez au rayon thé martien (ou Saturnien, quand y’a rupture de stock, parce que je vous garantie que se faire livrer du thé par des martiens, c’est pas tous les jours facile) de l’épicerie du coin ou au pire, en urgence, essayez-donc de murmurer trois fois « Jess » devant le miroir de votre salle de bain, si elle est dispo, elle vous laissera un message en sang de licorne. Faites gaffe, ça tâche, et ça part pas au Mr Propre.

Amateurs de séries avec des vrais morceaux de reine mère, de porridge et de sandwich au concombre dedans, votre nouvelle meilleure amie est Helene. Elle viendra distiller ses conseils sur le tricot de poil de corgi royal, discuter les moeurs du prince Harry, et surtout, entre deux rendez-vous chez son pote Shakespeare pour une Hamlet au fromage, elle sera votre référence en matière de séries so british. Tout juste remise d’une liaison passionnée avec Sherlock, elle séjourne actuellement au camping des flots de Downton Abbey, où elle enquête avec Father Brown sur le meurtre de Rory (oui, on sait, encore, mais chez Rory, mourir, c’est une habitude). Pendant son temps libre, elle soupire après Merlin, tout en étant courtisée par Joe Miller, Jim Moriarty, le comte de Rochefort, et un Dalek. Jusqu’ici, le Dalek arrive en tête des courses, elle tente d’ailleurs de lui apprendre à dire autre chose que « Exterminate » (parce que ça fout la trouilles aux gamins pendant les fêtes de famille). Si vous avez de la chance, vous la croiserez un soir de pleine lune, errant dans Whitechapel, le poil luisant sous la lueur des étoiles, à l’affut d’un morceau de detective à se mettre sous la dent. Le reste du temps, quand vient la nuit, on peut la trouver chez Mrs Hudson à écrire de la fanfiction sur les weeping angels en rigolant comme des coquines.

La cape claquant au vent, la perruque impeccablement coiffée, le regard tourné vers le drapeau américain, le torse bombé…Telles sont les postures dans lesquelles vous ne verrez pas le troisième membre du trio. Elle ne sauve la vie de personne, elle a autre chose à faire, comme regarder une compilation de trois heures de chiens qui éternuent (et elle vous le jure, c’est super drôle, et vachement moins risqué). Sinon, de temps en temps, mais alors, vraiment quand ça lui chante, elle s’essaie au tir à l’arc, dans l’espoir de devenir pink canary. Jusqu’ici, elle a visé avec succès deux lampadaires, un coussin, le rideau de douche et le cochon d’inde de son petit cousin. Rassurez-vous, le cochon d’inde a pu être sauvé. Il lui arrive parfois de passer tout un orage sur le toit avec un parapluie ouvert, dans l’espoir de devenir Flashette. A sa grande déception, même l’orage ne veut pas d’elle. De dépit, elle s’est lancée dans le meurtre de masse à la Joe Carroll, mais, terrifiée par le sang, elle a entamé une carrière de justicière. Carrière, qui, hélas, fut de courte durée : son masque lui a claqué au visage, cassant de ce fait toutes ses dents de devant. Craignant de perdre toute crédibilité en devenant désormais zusticière, elle a préféré reprendre une activité de serievore, en attendant que John Barrowman lui donne le numéro de son dentiste. Désormais dealeuse de kryptonite, elle répond au pseudo horrifiant d’Axy.

Ensemble, elles forment l’organisation mafieuse H.A.J, officiellement fournisseur d’articles décalés, de reviews exaltées, de chroniques pas toujours sobres, et surtout, surtout, d’un esprit toujours à prendre au second degré. Sur Tumblr, sur Twitter, par podcasts, et ici même, sur ADRESSE DU SITE, elles séviront partout et tout le temps, toujours dans la joie et la bonne humeur.

Pour un blog coloré, votez GSTS !

H., A. & J.

 

Publicités

Un commentaire sur “GSTS : l’équipe

  1. C'ine
    16 octobre 2015

    J’adore, j’adore, j’adore.
    Long live GSTS

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :